La Maison des Enfants

Ecole Montessori bilingue

HORAIRES

Lundi-Vendredi 8h30-16h00

Garderie : 16h-18h

Vacances scolaires zone C

ADRESSES

150 rue Lady Ashburton (3-6 ans)

54 rue de Vaucelles (6-11 ans)

95150 Taverny, France

maisondesenfants95@gmail.com

Tel : 09 81 75 57 50 / 06 50 69 72 53
 

 

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon

© 2019 la maison des enfants de Taverny

Ecole Montessori 95
La pédagogie Montessori

MARIA MONTESSORI EN QUELQUES DATES

Maria Montessori (1870-1952) est née à Chiaravelle en Italie.

Elle est la première femme admise à la faculté de médecine. En 1896, son premier poste de médecin consiste à visiter les asiles de Rome. Elle y rencontre des enfants déficients mentaux parqués dans des pièces nues, sans objets à manipuler. Consciente que le problème est plus pédagogique que médical, elle se penche alors vers ce qui peut entraver le bon développement des enfants sans handicap et pense à une méthode universelle d’éducation pour tous les enfants.


En 1907, à la demande de la municipalité de Rome, Maria Montessori ouvre un lieu d’accueil pour enfants défavorisés. Révolutionnaire pour l’époque, c’est un espace adapté à la taille et capacités des enfants, où ils circulent librement et choisissent leur travail.
Maria Montessori appellera ce lieu La Casa Dei Bambini.
Cette première Maison des Enfants, véritable terrain d’observation, va permettre à Maria Montessori d’approfondir ses recherches sur le développement cognitif du petit enfant et de fonder sa pédagogie.

En 1920, aux côtés d’autres pédagogues tels Piaget, Ferrière ou Coussinet, Maria Montessori fonde le Mouvement de l’Education Nouvelle qui souligne l’importance de l’éducation et de l’instruction avant l’âge de 6 ans.


En 1929, afin de préserver et promouvoir sa pédagogie, Maria Montessori crée l’AMI (Association Montessori Internationale), qui forme encore aujourd’hui des éducateurs à travers le monde. On recense environ 30 000 écoles Montessori réparties sur les cinq continents.

En 1959 elle collabre à l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l'Enfant à l'ONU. C’est le premier grand consensus international sur les principes fondamentaux des Droits des Enfants qui reprend l'idée que « l’humanité doit donner à l’enfant ce qu’elle a de meilleur ».

UNE PÉDAGOGIE ISSUE DE LA SCIENCE
Maria Montessori fera deux découvertes neurologiques déterminantes, qui deviendront des notions centrales à sa pédagogie.


L’esprit absorbant :
La capacité qu’a l’enfant jusqu’à 6 ans d’assimiler sans effort toutes les informations présentes dans son environnement, sans limite et sans filtre. L’enfant vit des expériences qui suscitent en lui des impressions et sensations, fondement de sa maturation psychique. L’esprit absorbant permet à l’enfant de construire son identité personnelle ainsi qu’une identité sociale adaptée à celle du milieu dans lequel il grandit.


Les périodes sensibles :
Il s’agit de sensibilités particulières qui se trouvent chez les êtres vivants en voie dʼévolution, c’est-à-dire dans les stades de lʼenfance. Ces sensibilités sont passagères

et se limitent à lʼacquisition dʼun caractère déterminé.
Durant ces phases, l’enfant connaît une attraction irrésistible et une capacité renforcée pour un apprentissage donné (langage, mouvement, socialisation, ordre, raffinement sensoriel). Une fois ce caractère développé, la sensibilité cesse. Mais si lʼacquisition que la période sensible servait nʼest pas acquise, lʼapprentissage s’avère beaucoup plus laborieux, parfois même impossible.
L’objectif des éducateurs Montessori consiste à répondre aux besoins de chaque enfant individuellement, de la manière la plus adaptée pour lui et sa sensibilité propre.
 
LA PHILOSOPHIE MONTESSORI : Une autre regard sur l'enfant et sur l'humanité
Au début du XXème siècle, la cause des enfants est encore peu considérée, et rares sont ceux qui portent sur lui un regard digne d’intérêt. Maria Montessori va revendiquer, pour la première fois dans l’histoire, le respect de l’enfant comme individu et comme avenir de la société.

Maria Montessori considère que la petite enfance est la période au cours de laquelle sont jetées les bases de tout évolution ultérieure. Maria Montessori est convaincue que les forces du développement sont incluses dans l’être vivant. Que la manière dont nous répondons aux besoins de l’enfant est déterminante pour son développement, pour la construction de sa personnalité, de son intelligence et pour l’élaboration du sens social. L’éducation, alors pensée comme une aide au développement du potentiel humain, consiste à permettre à l’enfant de s’épanouir naturellement, en respectant les différences particulières de chacun.

 

Ecole Montessori bilingue 95
IMG_6127_edited.JPG